Lino-c-qui?

Linosqui c’est un bout de chacune de mes monstrouilles et un bout de moi tout simplement.

En bref, j’ai 33 ans, je suis diplômée dans les secteurs de la communication-marketing-sciences de l’information et du langage.
J’ai un mari bricolo-geek et trois petites filles-monstrouilles de fin 2009, début 2011 et fin 2013.

J’aime voyager et bouger, j’ai vécu ces dix dernières années à Paris, Londres, Amsterdam, en Suisse et désormais je vis à nouveau en France dans la montagne proche de la Suisse, mais je suis originaire du sud de la France (Montpellier).

J’affectionne de nombreux loisirs créatifs divers et variés tels que la fimo (pâte polymère), la couture (je ne sais toujours pas coudre un bouton mais bon), la broderie (point de croix, mais je n’ai jamais le temps d’en faire), la cuisine (que je fais tous les 36 du mois), la lecture (là aussi je manque de temps), la photo (des autres), le bricolage…
Je suis surtout passionnée par le web 2.0 (réseaux sociaux) et tout ce qui touche au monde de l’enfant.

J’aime également tout ce qui est vintage et me rappelle mon enfance des années 80, d’ailleurs j’adore presque tout ce qui touche à la culture Nippone qui est bien souvent très différente de la notre.

Bref, j’ai eu envie d’ouvrir ce blog afin de partager et d’échanger à propos de toutes ces choses avec des personnes partageant quelques uns de ces centres d’intérêts, tout simplement.

Pour me contacter, vous pouvez envoyer un email à: linosquiblog@gmail.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réflexions au sujet de « Lino-c-qui? »

    • 9 ans pour moi. J’en suis partie en 1998 et en effet, ça n’a de cesse de changer depuis (pas forcément en bien mais bon, je vais pas faire ma vieille aigrie genre « c’était mieux avant »). Mais j’aime quand même y retourner de temps en temps, pour retrouver une certaine atmosphère propre à mon enfance, ce soleil, cette végétation si particulière qui me rappellent des choses.

  1. Oui moi aussi j’aime bien y retourner 🙂 autant j’en pouvais plus d’y vivre, que maintenant c’est agréable d’y aller. Comme quoi prendre du recul est souvent necessaire.

    • Idem. A l’époque, j’étais très heureuse d’en partir pour différentes raisons mais une fois que le temps a passé, que l’on a changé et que l’on voit les choses différemment, ça redevient un plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *